plaqueGabriel DUSSURGET 

(1904 - 1996)


portrait  

Premier Directeur du Festival d'Aix en Provence

Sa vie

   Né le 1er janvier 1904 à Aïn’Mila (près de Biskra) , Gabriel DUSSURGET fait ses études au Lycée de Constantine, s’initie au piano et arrive à Paris après la grande guerre. Il prépare alors son bac avant d’aller à Londres apprendre l’anglais. De retour à Paris il rencontre écrivains, peintres, musiciens et voyage beaucoup notamment à Salzbourg et Venise. Ami de Serge Lifar et plus tard J-L Barrault, il fonde avec Roland Petit « les ballets des Champs-Elysées ». Fort de cette expérience il deviendra le directeur artistique du Festival d’Aix pendant 24 ans. Il fut à la recherche d’interprètes peu connus. Son plaisir était de faire débuter des jeunes en les choisissant selon leur âge, leur musicalité, leur beauté. Ainsi découvrit-il entre autres interprètes : Teresa Berganza, Gabriel Bacquier (l’enfant chéri), Renato Capecchi, Roger Soyer, Graziella Schiutti, José Van Dam, Marcello Cortis  et l’idole aixoise Teresa Stich-Randall , etc. comme chefs d’orchestre : Hans Rosbaud, Lorin Maazel. …..

En 1959 il est en même temps directeur  artistique de l’Opéra de Paris.

En 1973, à 68 ans il retourne à Paris. Le monde musical prend conseil auprès de lui ;  les jeunes viennent chercher un avis. Roberto Alagna sera  la découverte majeure de ses dernières années.                     

Archevêché

Il meurt le 28 Juillet 1996 à Paris,  le dernier jour du Festival; le 27 Septembre le « Requiem de Gilles », compositeur provençal du XVIIe, fut donné en sa mémoire à la Cathédrale St-Sauveur, dirigé gracieusement par William Christie. Une plaque à son nom décidée par la Municipalité fut dévoilée, remplaçant celle de la Place de l’Archevêché.
Un prix G. Dussurget récompense maintenant un artiste révélé par le Festival d’Aix et ce,  dans tous les domaines concernant la production d’œuvres lyriques.


1948 – Naissance du Festival d’Aix              

   La Comtesse Lily Pastré qui avait hébergé pendant la guerre tant d’artistes dans son château de Montredon à Marseille souhaitait y créer un festival de musique. Elle invita alors Gabriel DUSSURGET et tous deux convinrent que le lieu idéal était à Aix dans la cour de l’archevêché . Gabriel Dussurget trouva le soutien financier auprès du Casino Municipal représenté par Roger Bigonnet et demanda à G. Wakhevitch d’en planter le décor.

   



affiche     Ainsi débuta  en 1948 le premier  « Festival Mozart », comme il était appelé alors, avec au programme des concerts et un opéra de Mozart, et pour l’ouverture une œuvre de  Darius Milhaud, aixois, qui depuis 1937, comme il l’a écrit désirait voir à Aix une telle manifestation.  L’année suivante G. DUSSURGET proposait de monter « Don Juan » en faisant appel à  A-M Cassandre, peintre, dont les décors furent repris pendant  24 ans. La direction musicale fut confiée à Hans Rosbaud qui accepta de diriger l’orchestre pendant 10 ans. Edmonde Charles Roux s’occupa des relations publiques : ainsi vit-on Fr. Mauriac, Jean Cocteau, Louis Jouvet, Claude Rostand, Saint-John Perse et bien d’autres. Le succès fut extraordinaire, le Festival démarrait vraiment. La cour de l’archevêché était devenue le temple international de la musique et du spectacle grâce à un groupe d’hommes et de femmes liés par le goût et l’enthousiasme du directeur artistique G. DUSSURGET. Aix s’éveillait et devenait un haut lieu de la culture et de l’art. La musique enfin délivrée de l’atmosphère confinée des théâtres s’écoutait en plein air .
 Ainsi Bernard Gavoty, célèbre critique musical, écrira « Je tiens le Festival d’Aix comme l’un des  plus beaux du monde. »

Sources :
« Les opéras du Festival d’Aix »
   ………. Henri Colliot ……..
Programmes du Festival
Site Internet : Association Gabriel Dussurget

Réalisation : Christiane Salomon







maquette
Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13

Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13

Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence

Retour à l'accueil






poster




Poster de l'exposition


      



retour haut de page