plaqueLaurent FAUCHIER 

(1643 - 1672)

 Portraitiste

portrait

 
   
   
 
Sa Vie

La rue de la Sabaterie s'est vu "imposer" le nom de Laurent FAUCHIER  le 30 janvier 1894. Le grand peintre y était né et avait habité cette rue où son père, natif de Brignoles, s'était installé et exerçait son métier d'orfèvre.

 
           
Il avait été baptisé le 11 mars 1643 (paroisse St-Sauveur, AD microfilm 2 MiEC12).

Dès l’âge de 14 ans, son père le plaça en apprentissage chez un peintre réputé, Bernardin MIMAULT, pour une période de trois ans (17 avril 1657 - contrat chez Me Fasende, cote 302 E 908, folios 406, 406 v° et 407, AD Aix). Contre la somme de deux cents livres versée par Balthazar Fauchier, le peintre assurait à son élève le gîte, le couvert, et l’enseignement de son art.

arbre

son premier succès :   "Portrait d'homme jouant du luth" . Ce tableau, vanté dans  "Les Rues d'Aix" par Roux-Alphéran, avait fait connaître Laurent Fauchier en tant que "portraitiste".

son talent reconnu : la "grosse commande"
commande



son style : de ses portraits se dégageait une grande sensualité…

"Les regards sont sombres, dilatés, gravement attentifs; ils expriment un sentiment de passion contenue, vaguement mélancolique et romanesquement charnel.  Ce sentiment n'est pas démenti par les chaudes carnations du teint ni par les lèvres pulpeuses  dont les rougeurs veloutées ressemblent  aux baies de la framboise"… (Jean Louis Vaudoyer, "Les Peintres Provençaux").

portraits divers

AD  
 
 
Cela contribua aux rumeurs qui entourèrent sa mort prématurée à l'âge de 29 ans alors qu'il était en train de peindre un portrait de femme.  On disait qu'il était mort d'amour en peignant pour la sixième fois Mme de Forbin-Rascas, maîtresse de Louis de Vendôme duc de Mercoeur, plus connue sous le nom de "Belle du Canet". En fait il peignait Madame de Grignan, fille de Madame de Sévigné.

Il fut inhumé le 25 mars 1672 à Aix, au Couvent des Cordeliers  (Archives départementales - microfilm 2 Mi EC 67)



FAUCHIER ne signait jamais ses tableaux et nombre de ses œuvres furent attribuées par erreur à d'autres artistes plus connus comme le flamand Ferdinand VOET (VOUET), ou Nicolas MIGNARD  (d'après "Les Peintres Provençaux " de J.L. VAUDOYER). En voici un exemple :

 erreurUN TRES BEAU PORTRAIT faussement attribué à Pierre Puget
   
   
   
   

   
   
"En 1906, M. Emile RICARD faisait don au Musée des Beaux-Arts de Marseille d'un portrait d'homme attribué à P. Puget. Grâce à Me de CAMPOU-GRIMALDI, Avocat à Aix en Provence, non seulement le personnage mais aussi l'auteur de ce portrait ont pu être identifiés. En effet, Me de CAMPOU-GRIMALDI  nous apportait il y a quelques temps  un numéro du Bulletin Héraldique de France (historique et archéologique) de 1913 dans lequel se trouvait un article sur un de ses aïeux, Charles de GRIMALDI-REGUSSE, illustré par une gravure représentant justement le tableau du Musée des Beaux-Arts"…       En résumé, "cette gravure était de J. CUNDIER  (d'après le tableau de Laurent Fauchier) "  et le cuivre appartenait toujours à la famille de CAMPOU- GRIMALDI".

 
Article signé par Marie-L. LATOUR, Conservateur des Musées des Beaux-Arts de Marseille, relevé dans la "Revue Municipale de Marseille", n°56 (3ème série) (Juillet-Septembre 1964).

Cette preuve irréfutable amena les experts à s'interroger sur l'origine d'autres portraits.


Citons quelques autres oeuvres :

Portrait présumé du Prince Mario Piccolomini  Laurent FAUCHIER - Musée Fourché (Orléans)
Portrait d'un magistrat  Laurent FAUCHIER - Musée des Beaux-Arts (Marseille)



Sources : AD (dépôt d'Aix) - Bibliothèque Méjanes et Bibliothèque municipale de Ventabren (Biblio.13) - Internet -  CD-rom de l'AG13
Ouvrages : "Les Rues d'Aix"  Roux-Alphéran, "Le peintre Laurent Fauchier" Numa Coste (1900)
Réalisation : Michèle Renoux  AG13 antenne d'Aix  2008

Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13


poster



 Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence

Retour à l'accueil




Panneau de l'exposition





retour haut de page