plaqueLouis Nicolas Philippe Auguste de FORBIN  (1777 - 1841) 

Peintre, Ecrivain, Directeur du Musée du Louvre


délibération

        C’est suivant une délibération du Conseil Municipal de la Ville d’Aix en date du 9 Mai 1894, que pour perpétuer le souvenir de plusieurs illustrations locales, la place des Carmélites a pris le nom de place Forbin.
        Nous ne pensons pas nous tromper en retenant cet aixois à la fois artiste peintre mais aussi écrivain, militaire sous l’Empire puis directeur des musées nationaux sous le Restauration, plutôt que son lointain ancêtre Palamède, Gouverneur de Provence sous Louis XI .  

        Louis Nicolas Philippe Auguste est né le 19 Août 1777 au Château de La Roque d’Anthéron (13), fils de François Anne Gaspard Palamède de Forbin et de Françoise Marthe de Milan.
        Leur résidence aixoise était l’hôtel de Forbin sur le cours Mirabeau n° 20 (Crédit Lyonnais).
        Elève à l’école de dessin de Jean Antoine Constantin, il part à Lyon avec sa famille en 1791. Dans cette ville, il sera l’élève du peintre aquafortiste Jean-Jacques Boissieu.
        Son père et son frère aîné sont guillotinés à Lyon en 1793, il suit sa mère à Grasse, puis reviendra à Aix où il fréquentera à nouveau l’école de dessin avant de rejoindre à Paris son ami Granet.
        Il entre dans l’atelier de Jacques Louis Davidet expose au Louvre en 1796.
       Il se marie le 27 Juin 1799 avec Roseline de Dortans et part la même année au service militaire. Libéré le 21 mai 1800, il reprend ses études artistiques.
        En 1805, il rencontre Pauline Bonaparte, princesse de Borghèse, Pauline et Auguste sont séparés de leurs conjoints, ils vivent publiquement ensemble pendant deux ans.
        Après avoir été le chambellan de Napoléon, Auguste de Forbin sera celui de Pauline.
         Pauline séjournera à Aix dans l’Hôtel des Forbin en Mai 1807. Leur liaison se terminera en octobre 1807.
portrait       
D’octobre 1807 à juillet 1810, Auguste de Forbin occupe divers postes dans l’armée.
        Membre de la légion d’honneur à titre militaire à compter du 3 décembre 1809. Il est fait Baron d’Empire le 31 janvier 1810.
        Après un court séjour à Naples, il revient à Paris.
        Nommé le 18 juin 1816 par Louis XVIII directeur du musée royal, il réorganise le musée du Louvre. Il prendra la direction des musées de France le 20 juillet 1822, il crée le musée Charles X pour les antiquités orientales et le musée du Luxembourg pour les artistes vivants.
        Il est mort à Paris le 23 Février 1841 ; il sera inhumé à Aix, auprès de sa mère.
       
------------
Quelques oeuvres d’Auguste de Forbin

Peintures

      Intérieur du cloître St Sauveur
      Procession de pénitents noirs
      Vision d’Ossian
      Vue de Jérusalem
      Scène de l’Inquisition
     Couronnement d’Inez de Castro
     Gonzague de Cordoue *
     Meurtre du roi Albert de Hongrie*
* au Musée Granet

Littérature

     Sterne à Paris (comédie)
     Charles Barimore (roman)
     Voyage dans le Levant
     Un mois à Venise
     Souvenirs de Sicile *
     Le Portefeuille du Comte de Forbin *
     Publication faite par son gendre le Comte de Marcellus
* ouvrages en consultation à La Méjanes

-blason------


Ingres a fait son portrait
Ramus a sculpté son buste
Portalis et Siméon étaient de ses intimes

Directeur des Musées Royaux, c’est Auguste de Forbin qui a fait entrer au Louvre :
        « Les Sabines »  de Jacques Louis David –    
        « Le Radeau de la Méduse » de Géricault
ainsi que     «La Vénus de Milo »

=======



Généalogie

        Louis Nicolas Philippe Auguste de FORBIN, est issu de la branche FORBIN-LA BARBEN par son père et de la branche FORBIN-LA ROQUE par sa mère.
        Ses parents étaient forcément cousins leur ancêtre commun Jean 2ème du nom - Seigneur de La Barben était le frère aîné du grand Palamède – Seigneur de Soliers Gouverneur de Provence sous Louis XI, quant à Jacques (autre frère de Palamède) il était Seigneur de Gardanne.
         Les branches des Seigneurs de : La Roque, La Fare, Sainte-Croix, Oppède étaient toutes issues de la branche des FORBIN – LA BARBEN
AN        Au cours des siècles ils se sont mariés entre cousins ; le but étant d’apporter la preuve que les personnages évoqués étaient  aixois : nous affichons seulement une généalogie partielle.


------------------

Sources:

-  Archives départementales des Bouches du Rhône dépôt d’Aix

-  Archives  communales Aix
-  Cité du Livre

Ouvrages consultés
- Encyclopédie des Bouches-du-Rhône
- Nobiliaire Chesnaie-Desbois
- Secrets et Décors – D.J.E. Chol                 
- Le Comte A. de Forbin du Baron Guillibert
- Le Comte de Forbin et le Louvre de P. Angrand.

Association Généalogique des Bouches-du-Rhône, AG.13,  Antenne d’Aix  06/2008          
Recherches et confection du panneau – Huguette Garrido –




Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13




arbre




Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence

Retour à l'accueil


      

















Poster de l'exposition
poster

retour haut de page