plaque


Jean-Baptiste GAUT 

(1819 - 1891) 

"Le Félibre"






portrait
    Né à Aix, Jean-Baptiste GAUT est l’un de plus anciens mainteneurs de la cause provençale. Dès 1836, historien érudit, il témoigne de l’histoire et de la littérature provençale aux côtés du Dr. D’Astros.

 Comme bien d’autres, il a fait ses premières armes dans le journal Lou Boui-abaisso qui commença à paraître vers 1841. Ami de Roumanille il a collaboré au recueil Li Prouvençalo que Roumanille publiera en 1852.

 Gaut a été, avec Roumanille, en 1852, l’une des chevilles ouvrières du Congrès d’Arles (pour l’union des Troubaire), puis le promoteur du second congrès, le  Roumavage di Troubaire (pèlerinage des Troubaires) en 1853 à Aix. Le troisième congrès, celui de 1854, n’aura pas lieu ; un autre mouvement de défense et de maintenance de la langue provençale par les poètes provençaux vient de naître avec la fondation du Félibrige.

 S’il ne fut pas un des Primadié à Font-Ségugne lors de la création du Félibrige, il fut un des premiers, avec Marius Bourrelly et Crousillat, à se faire l’apôtre de la réforme félibréenne et fera partie des cinquante premiers membres du Consistoire félibréen.


portrait

Jean-Baptiste GAUT : l’œuvre littéraire

Jean-Baptiste Gaut commence à écrire et à publier ses vers en français, mais c’est Desanat, poète provençal, qui l’amènera à écrire en provençal et à publier ses vers dans une petite revue entièrement rédigée en provençal : Lou boui-abaisso.

 Il fonde, en 1854, année de la fondation du Felibrige, une revue franco-provençale, Le Gay-saber, qui n’aura que 17 numéros, puis il collabore dès le début à l’Armana Prouvençau, et est pendant de longues années rédacteur en chef du journal La Provence puis, du Mémorial d’Aix.

arbre Si Jean-Baptiste a eu une importante production littéraire, il n’a pas beaucoup été publié à l’exception de trois recueils :

 
Sounet, souneto e sounaio (1874)

Lei Mourou (drame en trois actes joué à Forcalquier en 1875)

La bèn-vengudo (mystère en trois actes, musique de G. Borel, 1887).

 Il a également à son actif deux opéras comiques, mis en musique par A. Gevaudan, les premiers en langue provençale qui aient été représentés en Provence :

               Lou mau d’amour (joué à Sorgues en 1881),

        Blanco-flour de Vau-Claro o L’amour enrabia (également joué à Sorgues en 1891).

délibération

----------------------------

Délibération du Conseil Municipal du 25 juillet 1893

 

poème

Deux poèmes

-------------------------------

A DON SAVIÉ DE FOURVIERO

 

          Vous que parlas tant bèn, Don Savié de Fourviero,
          Emé lou timbre d’or dóu parla Prouvençau,
          A qu la Muso Souerre e sèmpre famihiero
          Ispiro, en sourrisènt, de melicous prepaus,

          Fès restounti peréu la crestiano Cadiero
          Dóu paraulis courous qu’à noueste couer fa gau.

          De vouesto voues aussi nouesto Prouvènço es fiero,
          Car es lou dous ecò deis dóucei voues d’en aut.

  1.           Quand lou flot, que venié dei ribo de Judèio,
  2.           Dins la barco aduguè la celestialo idèio,
  3.           Emé lei sàntei fremo à l’aflat pouderous,
  4.  
  5.           La Prouvènço entendè lou Verbe dóu Sauvaire
  6.           Predica  pèr de labro à l’envanc agradaire ...
  7.           Vous, n’en reviscoulias lou biais e lou coungoust ?
  8.  
  9.                                     A-z-Ais, lou 9 de mars 1890.

 

                                                                                        J.-B. GAUT

---------------------------




Sources :

 Histoire du Félibrige (R. Jouveau).

Armana Prouvençau 1892.

Musée Arbaud (recherches de Mme Leloup avec l’aide précieuse  de M. Maurel, conservateur du Musée Arbaud).

Jan-Batisto Gaut (Marìo Terèso Jouveau).

Conférence de René Merle (Juillet 1992).

Archives Municipales de la ville d’Aix-en-Provence.

Panneau réalisé par Marie-Michèle Desclos.

Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13


poster



Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence



Poster de l'exposition



Retour à l'accueil

Retour haut de page