plaqueSéraphin GILLY

(1909 - 1970) 

Sculpteur

affiche Nancy    Il naquit à Aix, 13, Rue de la Couronne, le 5 février 1909 dans une famille modeste. Il perd son père à 11 ans. Il entre comme interne à l’Ecole Courbet, à Marseille, qui préparait les jeunes aux rudes métiers de la mer, mais les rigueurs de l’internat et la discipline lui firent abandonner la voie maritime.  Sa vocation était en effet ailleurs.

    En 1925 la famille émigre à Paris. Il va apprendre le métier d’ébéniste au Faubourg St Antoine, le faubourg du meuble et du bois, et rentre bientôt à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts. Il sculpte son premier buste « Pénélope » qui lui vaut deux ans plus tard le Grand Prix de la Fondation Blumenthal. Les commandes alors arrivent et il continue les bustes aussi bien en bois qu’en marbre, pierre ou bronze.

    Il rencontre une pianiste, Lucienne Wolf, avec qui il se marie le 23 juillet 1938. Mais la guerre interrompt sa création et il est blessé en 1940 sur la ligne Maginot ce qui lui évite d’être fait prisonnier.

 arbre 

génie des eaux  En 1947, nommé pensionnaire de la Fondation Robert Laurent-Vibert à Lourmarin il y crée avec deux autres pensionnaires une revue de littérature et d’art : « Les Essais » où paraîtront des dessins puis des notes sur la sculpture : « L’Argile ou le Durable ».

     Les instances officielles le découvrent peu après. Ses oeuvres se succèdent et il sait retenir l’exemple d’Antoine Bourdelle et Aristide Maillol, un autre méditerranéen. Il intervient aussi bien en Ile de France, en Bretagne qu’en Lorraine ou en Anjou et, naturellement, en Provence : à Aix, Marseille, Lourmarin, Salon de Provence ou Toulon.

     Ce sont quelques-unes d’entre elles que nous retrouvons à Aix :

* Nymphe des Sources et Orphée : Résidence Bellevue

* La Pensée et l’Etude : Faculté de Droit à Aix, amphithéâtre David. Malheureusement «la Pensée» disparaît  derrière un tableau noir ou un écran.

* Le Génie des Eaux : Résidence La Fourane.

nymphe 

amphitéatre

pensée

tete d'orphée

Adam de Craponne 

    Mais n’oublions pas ;

* ses bustes dont Adam de Craponne à Salon,

* ses boiseries, Grands personnages de la Médecine, à la Faculté de Médecine à Marseille,         

* ses bas-reliefs en sycomore exposés dans les grands salons de la Préfecture à Nancy.  Ils représentent dix personnages comme René II de Lorraine, Jacques Callot, Georges de La Tour, le Maréchal Lyautey...,

* ses restaurations comme l’Hôtel des Invalides, l’Opéra Garnier, l’Arc de Triomphe à Paris.

      Il fut décoré de la Légion d’Honneur. Il meurt brutalement à 61 ans, le 26 mars 1970 à Paris. 

=================

Délibération du Conseil Municipal

Séance du 24 Novembre 1988: Création d’une place, aménagement de l’espace et création d’une fontaine, à l’intersection des Rues Isolette, Bernardines et des Tanneurs

     Le Maire, Jean-Pierre de Peretti, présente le projet :

    « Je vous propose donc mes chers collègues de donner à cette nouvelle place le nom d’un sculpteur aixois : Séraphin Gilly.

    Cette proposition répond au vœu exprimé par l’Académie des Sciences, Agriculture, Arts et Belles Lettres d’Aix qui souhaiterait que l’on rende hommage à cet illustre personnage.

    Né à Aix en Provence en 1909, Séraphin Gilly, issu d’une famille provençale très modeste fréquente les Beaux-Arts à Paris et connut la pauvreté et le dénuement avant que la Fondation Florence Blumenthal assure sa renommée.

    Son œuvre s’affirme tant dans la rénovation de Monuments Historiques (Opéra de Paris, Arc de Triomphe) que par des centaines de pièces, bustes en noyer, marbre, bronze, bas-relief … dont plusieurs ornent divers lieux aixois dont la Faculté de Droit.

    Séraphin Gilly dont l’œuvre entière fut fortement marquée par ses racines provençales décède en 1970. »

Note des auteurs:   Nous avons eu beaucoup de difficultés lors de notre exposition de Juin 2008 à cerner Séraphin Gilly et surtout à retrouver, particulièrement à Aix, le souvenir de l’homme et de ses oeuvres. Puis, grâce à Internet, la famille nous a contactés et nous avons pu reconstituer enfin sa biographie et évoquer son travail


poster
 

Sources : Archives Communales –

Internet : site de la préfecture de Meurthe et Moselle – Nanga – le portail des artistes

Recherches : Christiane Salomon et Huguette Garrido
Photographies: Sylvain Gilly, Christiane Salomon et Elisabeth Challulau
Réalisation du panneau : Huguette Garrido (06.2008)

Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13







Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence

Retour à l'accueil



Panneau de l'exposition



Retour haut de page