plaqueJean Gaspard GOYRAND  (1803 - 1866) 

Médecin


portraitSa vie

D’un commerce facile, agréable, sympathique à tous par sa correction, son éducation, sa bienveillance, sa patience et surtout sa bonté envers les malades Jean-Gaspard GOYRAND était le médecin de famille par excellence.

      Son père, notable bourgeois, émigre à Florence puis à Rome sous la révolution ce qui lui permet d’étudier de grandes œuvres. Aussi, rentré à Aix, il s’adonne à la peinture et produit un certain nombre de tableaux religieux comme une adoration de l’Agneau Pascal (Cathédrale St-Sauveur).

      Son grand oncle paternel Joseph Louis Goyrand,  soutiendra une thèse à Montpellier en 1753 et sera un célèbre professeur de médecine à l’Université d’Aix.

Jean-Gaspard avait une grande valeur scientifique qu’il avait acquise en tant que meilleur élève du Professeur Dupuytren à Paris. Ses connaissances très exactes de l’anatomie lui donnaient une grande supériorité et un diagnostic sûr, aussi son œuvre chirurgicale fut considérable. A son époque seul Paris possédait des spécialistes. Le médecin de province était obligé de pratiquer la médecine dite générale. L’hôpital était alors un champ d’observation considérable puisqu’il recevait toutes les communes de la région. Cette grande notoriété lui valut le titre de « Chirurgien en Chef de l’Hôtel Dieu d’Aix » et sa nombreuse clientèle eut en lui une confiance absolue.  

Durant sa carrière il eut à affronter 3 épidémies de choléra : 1835 - 1854. Cette dernière à peine maîtrisée à Aix éclata avec violence à Lourmarin où il s’installa et demeura jusqu’au dernier cas. Son dévouement fut récompensé par 2 médailles d’or et d’argent.
Il occupa par ailleurs bien d’autres   fonctions : Inspecteur des Eaux Thermales et  de 1838 à 1848, élu 4 fois Adjoint au Maire. Puis nommé pendant plus de 15 ans Vice-Président  de la commission des Musées et de l’Ecole municipale de Dessin .
Il meurt le 23 Juin 1866, trois jours après son épouse.

signaturearbre

AD

CARRIERE MEDICALE

1826 :   Externe et interne dans les hôpitaux d’Aix, Arles et Marseille. Départ pour Paris avec Vidal de Cassis qui devait plus tard laisser un nom dans la science. Reçoit l’enseignement de DUPUYTREN, célèbre chirurgien de l’Hôtel Dieu à Paris.

1828 :    Reçu Docteur en Médecine à Paris. Thèse sur la cytotomie sous pubienne. Retour à Aix, nommé à la suite d’un concours chef interne de l’Hôpital d’Aix. Nombreuses publications.



fracture1834 :    Elu membre correspondant de l’Académie de Médecine, il collabora avec son ami Vidal de Cassis à la « Lancette Française » et à la « Gazette des Hôpitaux »      

1835 :    Amputation de la jambe pratiquée lin du genou. Médaille d’argent après le choléra-mortibus de 1835

 1837 :   Etudie la rétraction permanente des doigts. Médecin Inspecteur des eaux thermales.
 
1855 :    Médaille d’or après le choléra-mortibus de 1854.
             
1862 :    L’Académie de Médecine lui décerne le titre de « Associé National », titre attribué à 10 médecins seulement en France .



RUE GOYRAND
   
Ainsi nommée par délibération du 24 juillet 1879 elle comprend l’ancienne rue St Michel – prénom du Cardinal Mazarin – et une partie de la rue du Bœuf. Elle fait partie du 9ème agrandissement d’Aix et possède de beaux hôtels particuliers.

Sur la ligne sud :

n°3   -   Hôtel de Lagoy : noble famille d’Arles dont le neveu fut  le Marquis de Méjanes.
n°7   -   Hôtel de Montvalon : famille de grands magistrats.
n°9   -   Hôtel Félix du Muy.
n°13 -   Hôtel de Cabanes.
n°15 -   Hôtel de Gallifet , Seigneur du Tholonet.
n°17 -   Hôtel de Simiane : dernière maison de la rue vendue en 1730 à la petite fille de Madame de Sévigné, Pauline de Castellane veuve du Marquis de Simiane. Il possède de très belles pièces de réception.

hotelSur la ligne nord, partie de l’ancienne rue du Bœuf ,

n°2 – Hôtel Bonnet de la Baume


Sources :

Archives départementales des Bouches du Rhône.
Archives communales :Les rues d’Aix de Roux- Alphéran.
Bibliothèque Méjanes : Le Docteur GOYRAND par Ph. Aude
Internet : Fracture du poignet .

Réalisation :  Christiane Salomon

Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13




Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence

Retour à l'accueil

tableau

Panneau de l'exposition
poster

Retour haut de page