plaqueMoïse Jassé LAROQUE

(1816 - 1896) 

Négociant – Président Tribunal de Commerce

AN
        Moïse Jassé Laroque est né à Aix le 4 décembre 1816, rue de l’Official (actuellement rue Aude), fils de Yontob Baruc Laroque et d’Esther Crémieu. 
        Il a épousé le 8 juin 1835 à Aix, Myriam Milhaud. Le couple a eu deux enfants, deux filles Esther et Anne.
         Les membres de sa famille sont tous qualifiés de « négociants ».

        Il était avocat mais également commerçant, et c’est à ce titre qu’il a été membre du Tribunal de Commerce d’Aix à partir de 1860 et   Président de ce même Tribunal de 1868 à 1876
        Il a été décoré Chevalier de la Légion d’Honneur le 10 avril 1877.
        Conservateur modéré, il sera conseiller municipal d’Aix de 1865 à 1874.

        Il possédait plusieurs propriétés à Aix, notamment à Puyricard et aux Fenouillères.

        Il est décédé à Aix le 9 Octobre 1896, à son domicile :arbre 8, Cours Mirabeau.

======
Registre des Délibérations du Conseil Municipal de la Ville d’Aix
Séance du 9 Août 1898
Sous la présidence du Maire : M. Maurice Bertrand
------
        M. le Maire fait connaître qu’il a reçu de Me Redortier une lettre dans laquelle il indique que les hoirs de Moïse Laroque proposent de faire don à la ville d’un aqueduc dont ils sont propriétaires.
        Cette donation paraissant très avantageuse M. le Maire est heureux de proposer au Conseil de l’accepter et d’envoyer à chacun des donateurs en signe de remerciement une copie de la présente délibération.
        Le Conseil Municipal accepte avec reconnaissance la donation qui est faite à la ville, renvoie l’étude de la question à la Commission des Travaux Publics pour connaître de la partie administrative et autorise M. le Maire à passer acte quant à ce.
        Le Conseil décide en outre, pour perpétuer la mémoire de M. Moïse Laroque, de donner son nom à une rue de la ville qu’il laisse aux soins de M. le Maire de désigner.
                        Suivent les signatures.

=======



De la Rue St Lazare à la Rue Laroque

        La rue Saint-Lazare tirait son nom de ce qu'elle parcourt une partie de l'ancien chemin qui, de la Porte des Marseillais, dite ensuite des Augustins, conduisait à la maladrerie Saint-Lazare et continuait en direction de Marseille.
         Dans cette rue il y avait avant la Révolution un hôtel construit au début du 18ème siècle, il longeait au nord la Rue Mazarine et avait au midi de très beaux jardins.
        Cet hôtel a été vendu comme bien national à divers acquéreurs qui le démolirent. Sur les ruines ont été construits les bâtiments occupés par la synagogue et ceux de la poste aux chevaux, ouvrant l'un et l'autre le long de la rue Mazarine.

        La rue St Lazare étant perpendiculaire à la rue Mazarine et nous savons, grâce au cadastre, que M. Laroque était propriétaire de l’immeuble abritant la synagogue 4, rue Mazarine. Ce n’est donc pas par hasard que la rue St Lazare est devenue la rue Laroque….
                        (Les Rues d’Aix – M. Roux Alphéran)

plan aqueducL’AQUEDUC DECORMIS

        L’aqueduc Decormis dit également des Fenouillères est devenu la propriété de Moïse Laroque entre 1847 et 1860 par l’acquisition de plusieurs parcelles du domaine des Fenouillères couvrant une superficie de plus de 16 ha.
        On trouve la trace de cet aqueduc, destiné à amener l’eau dans le quartier, aux archives par un prix-fait du 28 août 1683 par lequel M. Decormis, propriétaire de l’enclos des Fenouillères, demande le curage de l’aqueduc. Mais en regardant le plan on peut penser qu’il existait avant la création du quartier Mazarin.
        En effet, jusqu’au haut du Cours Mirabeau les deux branchements principaux et les secondaires suivent parfaitement le tracé des rues.
        De là il se dirige, en passant sous divers immeubles, vers la rue du Bœuf (rue Fernand Dol) qu’il traverse obliquement  ainsi que la rue de la Monnaie (rue Frédéric Mistral). L’aqueduc rejoint et suit la rue du 4-Septembre jusqu’à son croisement avec le boulevard du Roi René. Puis il longe le cours d’Orbitelle et prend la direction des Fenouillères.

Il faut savoir que :
        dans la nuit du 3 au 4 novembre 1880, pendant un violent orage, l’aqueduc s’est trouvé obstrué et les eaux inondèrent les caves de plusieurs riverains. Le syndic Decormis (réunissant M. Moïse Laroque et deux autres propriétaires) dût payer des dommages intérêts aux propriétaires sinistrés. Il intenta une action en justice contre la ville d’Aix afin de se faire rembourser. Le procès dura jusqu’en 1889(AMA- O1 art.64)

Don de l’aqueduc Decormis
        Le 9 Août 1896, par délibération, le conseil municipal autorise le maire à accepter la donation d’un aqueduc par les héritières de Moïse Laroque.
        En outre, le conseil municipal décide pour perpétuer la mémoire de Moïse Laroque de donner son nom à une rue de la ville qu’il laisse aux soins de Monsieur le Maire de choisir. (AMA – D1 –art.33)
        La donation de l’aqueduc Decormis à la ville est actée le 17 septembre 1899. (AMA – D1 – art.34) 
===
Sources : Archives Départementales 13 – Dépôt d’Aix – Archives Municipales Aixt –Service d’Archéologie de la Ville
Remerciements à Mme Nunia NIN
Livre Les Rues d’Aix de M. Roux-Alphéran
Recherches : Ch. Salomon et H. Garrido - Confection du panneau : Huguette Garrido


Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13



poster

Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence

Retour à l'accueil





Poster de l'exposition





Retour haut de page