plaqueVictor Augustin LEYDET

(1845 - 1908) 

Député d'Aix - Vice-Président du Sénat



portraitIssu d’une vieille famille aixoise, Victor Leydet est né à Aix le 5 juillet 1845, fils de Joseph Vincent Leydet, maître tailleur, et de Marie Françoise Laurin.

Le 6 Octobre 1868, il épouse à Aix Louise Ely. Le couple aura sept enfants. L’aîné, Edmond, sera Préfet d'Eure et Loir et le troisième, Louis, Inspecteur de l’enregistrement et artiste peintre fut grand admirateur de Cézanne. Ainsi Cézanne écrit le 28 février 1902 à Camoin (son ami) : "J'ai reçu des nouvelles de Monet et la carte de Louis Leydet, fils du sénateur d'Aix. Ce dernier est peintre, il est actuellement à Paris et est dans les mêmes idées que vous et moi. Vous voyez qu'une ère d'art nouveau se prépare."

Sa biographie

Ardent républicain, sincère et démocrate, homme de bien ayant la confiance et l’estime de ses collègues et même de ses adversaires, les  qualificatifs élogieux de ses contemporains sont nombreux pour Victor Leydet. Il avait une compétence spéciale dans les grandes questions politiques et surtout sociales se dépensant pour la prospérité de sa ville et pour rendre moins dure la vie à ses concitoyens.

D’abord élève du Collège Bourbon (actuellement Collège Mignet) puis employé chez un négociant en huiles auquel il succèdera, il n’a pas 20 ans mais déjà il s’initie à la politique et fonde un  cercle musical. Dès sa nomination de Député, en 1881, il réclame le maintien des Facultés à Aix, préside la Commission d’Enquêtes sur les trafics d’emplois et décorations et demande une réforme de l’impôt sur le revenu.

Leydet combat alors pour que la fabrication des allumettes, de grande importance à l'époque, revienne en France puisqu'elle avait été transférée à l'étranger. Ce qui se fera en 1872. Il obtiendra, pour Aix l'implantation d'une nouvelle fabrique en 1889. La construction du bâtiment, du style industriel de l'époque, commence en 1892 et la production en 1895. L'usine fonctionnera jusqu'en 1972 puis sera désaffectée; mais ses bâtiments, en excellent état de conservation, abriteront en 1989 la Cité du Livre et pourront recevoir dans de très bonnes conditions "La Méjanes"  beaucoup trop à l'étroit à l'Hôtel de Ville.

arbre

D’autres sujets tiennent à cœur à Victor Leydet, comme l’exploitation des enfants sur la voie publique, des femmes dans les industries et des mineurs de fonds. Il intervient aussi fréquemment en faveur des vieux travailleurs et de leur retraite. Pour Aix il obtient une augmentation des effectifs de la garnison et de l’Ecole des Arts et Métiers.

steleSénateur en 1897, il propose tout de suite la création d’une Commission du Travail et de la Prévoyance, la protection des oiseaux, sauve encore une fois les Facultés que Marseille convoite et obtient peu après le maintien des Assises à Aix. Elu Vice Président du Sénat il se prononce en faveur des Chambres d’Agriculture, de la mise en valeur de l’Etang de Berre, de la culture de l’olivier et du tabac. Puis obtient la création du Lycée de Jeunes Filles à Aix.
Ses talents seront aussi littéraires puisqu’il écrira trois romans.qui sortiront  en feuilletons, tous les dimanches, dans le  journal républicain « Le National ». Ces œuvres apporteront un témoignage de plus sur « l’Aix »  de la fin du 19ème siècle.

Il sera aussi l’un des rares à conserver de bonnes relations avec Cézanne. C’est lui qui prononcera son éloge funèbre ce qui fera dire à Marcel Provence « Au clérical résolu, ce voltairien portera le mot de l’affection et aussi le propos de l’avenir, assurant, devant les trente personnes assemblées que l’on enterre le plus grand peintre du temps, un des plus grands de tous les temps. » Stupeur ! …. ».

Le 22 Octobre 1908 Victor Leydet décède à Paris. Le corps  est accompagné jusqu’à la  gare de Lyon par un cortège impressionnant où un train spécial le conduira à Aix. Il repose au cimetière St Pierre dans le caveau de sa famille. Ses obsèques furent grandioses et il fut prononcé sur sa tombe quatorze discours.

stele 2Un monument pour honorer sa mémoire

Une stèle dessinée par M. Héraud, architecte, sur laquelle était posé un buste de Victor Leydet en bronze et, à ses pieds, une gracieuse allégorie, elle aussi en bronze, oeuvre du sculpteur Auguste Carli, installée près de la Rotonde, Place Jeanne d’Arc, fut inaugurée le 18 décembre 1910 en présence de plusieurs ministres et d’une foule de 700 personnes au moins.
En 1943, pendant la guerre, le bronze a été saisi par les occupants. C’est maintenant un buste de plâtre, plus réduit, qui se trouvait au cimetière et que la famille a fait poser plus tard en remplacement. Le monument se trouve actuellement derrière les kiosques à journaux, peu visible et presque oublié.
 

PARCOURS POLITIQUE

1869 -  Adhère au Comité Républicain.
              Secrétaire de la Commission Municipale.
1871 -  Avec Pust et Bédarrides, crée le journal « Le National »
1875 -  Conseiller Municipal et Adjoint chargé des Beaux Arts.
1880 -  Conseiller Général du canton de Peyrolles.
1881 -  Député d’Aix, réélu jusqu’en 1897.
1889 -  Vice Président de « La Gauche Radicale Socialiste ».
1897 -  Sénateur des Bouches-du-Rhône.
1905 -  Vice Président du Sénat
           Chef du Parti de la « Gauche Démocratique ».

La rue Victor LEYDET

Ancienne Rue Villeverte du nom du quartier dit « des prairies ». Dénommée  « Rue Victor Leydet »  après délibération du Conseil Municipal d’Aix en date du 23 février 1911 elle a pris le nom de Victor Leydet,  récemment décédé, propriétaire d’une maison dans cette rue.

maison des LeydetUn peu d’histoire
Le quartier Villeverte fut le 8e agrandissement de la ville à partir de 1605. L’opération a un caractère très moderne puisque le propriétaire d’une très vaste prairie à l’Ouest de la ville, Joseph Bonfils, Lieutenant Général civil de la Sénéchaussée d’Aix et Juge royal, va littéralement être le « promoteur d’un lotissement ». Il obtient l’approbation du Conseil de Ville et ensuite du Roi Henri IV qui par lettre patente de Septembre 1602 lui permet d’enclore dans les murailles de la ville et à ses frais : « La pièce de terre qu’il possédait entre la porte des Cordeliers et celle des Augustins, suivant le dessin et figure qui en a été tracé, pour disposer ledit emplacement en rues, maisons et autres édifices ; les céder à bail perpétuel, bail à temps autrement, ainsi que bon lui semblera, et en jouir par lui ou ses ayants-cause comme de leur chose propre et loyal acquet. »

La Rue Victor Leydet, anciennement assez austère mais s’animant de plus en plus, possède une succession de belles maisons.

Sur la ligne septentrionale il n’y a presque aucune façade, celles-ci donnant sur la Place Jeanne d’Arc.
- Au n° 21 se trouve l’immense et belle maison de la Communauté d’Agglomération du Pays d’Aix que s’étaient réservée les Bonfils et qui fut vendue par la suite aux Sabran Pontevès.

Sur l’autre ligne on trouve
- au n°40 la Maison Leydet: elle aurait été bâtie en 1607. Habitée successivement par la famille Soleillas puis au 18ème siècle par la famille Portaly-Martialis, les portes et fenêtres de la façade sont élégantes et moulurées. Seul l’escalier date de l’origine de l’hôtel. Il est rampe sur rampe et chaque volées et paliers possèdent de très riches gypseries représentant des scènes de mythologie et de l’ancien testament. Il est en excellent état de conservation grâce à des travaux de peinture récents mais surtout parce qu'il avait été dissimulé pendant la Révolution et découvert par Victor Leydet lors de l'achat de la maison à M. Laroque en 1879. La famille Leydet occupe toujours l’immeuble.
escalier 3escalier 4escalier 5
détails secalier

hôtel de Cabre


- au n°42 l’Hôtel de Cabre, construit entre cour et jardins par le Président de Cabre, à la fin du 18ème siècle (nommé de Belcodène depuis peu). Il fut vendu ensuite aux  d’Estienne de Saint Jean qui y abritèrent de nombreux objets d’art. Ces derniers furent légués en 1936 par Melle Marie D’Estienne de St Jean à l’Association du Vieil Aix pour son Musée. 




Sources :

Archives Communales et Archives  Départementales 13 - dépôt d’Aix
Encyclopédie des Bouches-du-Rhône
Roux Alphéran : Les Rues d’Aix -
Marcel Provence : Le Cours Mirabeau
Marcelle Chirac : Aix en Provence à travers la littérature française
Franck Baille : A Aix, autour de Cézanne
Photos fournies par la famille Leydet -  avec nos remerciements.

Réalisation du panneau : Christiane Salomon - AG.13 - JDP 2007

Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13











poster



Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence

Retour à l'accueil








Panneau de l'exposition





Retour haut de page