plaqueJoseph LIEUTAUD

(1703 - 1780) 

Anatomiste, Médecin de Louis XVI






AN   Joseph Lieutaud est né à Aix le 21 juin 1703, au 31 de la Rue Cardinale, fils de Jean Baptiste - Avocat à la Cour et de Louise de Garidel. Il était le neveu du célèbre botaniste Pierre Joseph de Garidel.

    Il fit ses études au collège des Jésuites d’Aix. Il était de constitution fragile mais d’une intelligence hors pair. Son père aurait souhaité qu’il choisisse la carrière ecclésiastique, il refusa et préféra suivre des études médicales, comme son oncle qu’il admirait. Il obtint la Licence et le Bonnet de Docteur à l’Université d’Aix le 18 juin 1725 à l’âge de 22 ans.
précis de médecine   Mais la botanique devint sa principale occupation, sur les conseils de son oncle, il se rendit à Montpellier pour se perfectionner. Il revint à Aix et en 1731 et à la mort de son oncle l’Université lui offrit la Chaire d’Anatomie, de Physiologie et de Botanique, mais Joseph Lieutaud était attiré par l’étude de l’anatomie, science presque ignorée à l’époque. Il prit une place de médecin à l’hôpital St Jacques et développa sa connaissance du corps humain. Observateur précis autant que laborieux, il doit être compté parmi les hommes de son époque qui ont le plus contribué aux progrès de l’anatomie. Il rédigea avant l’âge de 40 ans un livre intitulé « essais anatomiques ». Il dit lui-même avoir disséqué plus de 1200 cadavres.

   En tant que médecin, Lieutaud avait une grande réputation due à sa longue pratique hospitalière et à son talent d’observation. C’est sur la demande de Sénac, premier médecin de Louis XV, qu’il quitta Aix et sera nommé médecin de l’Infirmerie Royale de Médecine, il avait 47 ans. Quelques années après Louis XV le nomma Médecin des Jeunes Princes. Cette place permis à Lieutaud de perfectionner ses ouvrages. C’est alors qu’il donna au public un « Précis de médecine pratique et sa matière médicale ». Cet ouvrage, plusieurs fois édité, fera sa renommée.

   En 1774, lors de l’épidémie de variole qui emporta le Roi Louis XV, Joseph Lieutaud, qui avait en charge les Enfants Royaux, protégea le Duc de Berry (futur Louis XVI) de la contamination en lui pratiquant contre l’avis de nombreux médecins de la Cour,  la « variolisation ». La vaccination réussit, elle était lancée en France. Dès qu’il devint Roi, Louis XVI le nomma son Premier Médecin.

Joseph Lieutaud est mort à Versailles le 6 Décembre 1780, Louis XVI qui le vénérait lui fit faire des funérailles magnifiques.
AD
   

hopitalDénomination de la Rue.

C’est par délibération du Conseil Municipal du 9 mai 1894 (D.1 - Art.32) que le nom de Lieutaud se substituera à celui des Pénitents Noirs pour désigner la rue qui relie la Place des Tanneurs à la Rue des Cordeliers.



Quelques mots sur le botaniste Pierre Joseph GARIDEL

   Pierre Joseph de Garidel, médecin et botaniste aixois était l’oncle de Joseph Lieutaud. Du fait de ses dispositions pour la botanique ses parents l’inscrivent à l’Université d’Aix puis à celle de Montpellier. A l’âge de 23 ans il est déjà Docteur en Médecine.
   Il rencontre Tournefort, avec qui  il se lie d’une très grande amitié. En 1697 sur intervention personnelle de Tournefort et du Premier Médecin du Roi Louis XIV. Garidel sera nommé Professeur directement par le Conseil d’Etat à la chaire de Botaniste. Tournefort essaiera de l’attirer à Paris, mais Pierre Joseph refusera de quitter la Provence. Tournefort le fera nommer Correspondant de l’Académie des Sciences et 1699.
   Il est l’auteur d’un ouvrage sur la botanique intitulé « Histoire des plantes qui naissent aux environs d’Aix et dans plusieurs autres endroits de Provence » imprimé en 1715 chez David.

arbre


Sources : Archives Départementales dépôt d’Aix - Archives Communales - Service de la Documentation du CHPA - avec nos remerciements -
Ouvrages consultés : Notice de J.G. Martin et M.-H. Durye-Martin) 
                              Mémoires de la Sté Royale de Médecine.
Réalisation du panneau : Jacques CARDON - JDP - 2007

Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13



poster


Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence

Retour à l'accueil



Panneau de l'exposition



Retour haut de page