plaqueJean-Baptiste Marie

de PIQUET

Marquis de MEJANES

(1719 - 1786) 

Consul d’Arles, Premier consul d’Aix, Fondateur de la Bibliothèque



domaine
Sa vie :


Jean-Baptiste Marie de Piquet est né à Arles le 5 Août 1729, d’un père à la conduite héroïque au temps de la peste (en récompense, sa terre de Méjanes fut érigée en marquisat en 1723 et son fils en hérita en 1748).

Etudiant au Collège Louis le Grand, on y remarqua très tôt son goût pour la lecture et son amour des livres, à l’achat desquels il consacra, toute sa vie, une grande partie de ses revenus.

En 1759, il épousa Marie Gabrielle de Massilian, lui imposant une vie austère et économe en dépit de sa fortune. Il aura l’occasion, sur son lit de mort, de regretter cet état en écrivant à son épouse, le 30 septembre 1786 : «  (Je) vous demande encore pardon, si je n’ai pas contribué à votre félicité, autant que j’aurais voulu pendant le temps que nous avons été unis ensemble. »

blasonméjanes

AN

    Premier consul d’Arles pour les années 1767 à 1774, député en Cour de sa ville à deux reprises, il fut premier consul d’Aix et Procureur du Pays de Provence en 1777-1778. Il s’employa avec zèle à améliorer le sort de ses concitoyens, et vécut ses trois dernières années à Paris, où le retinrent les affaires de Provence. Il avait la réputation d’être un homme intelligent, intègre, simple et modeste.


   Par son testament de 1786, il légua aux Etats de Provence sa bibliothèque, composée de 60.000 à 80.000 volumes, à la condition qu’elle fût mise à disposition du public de la ville d’Aix ; il y ajouta un legs de 5.000 livres en rentes pour augmenter le nombre d’ouvrages. Ce legs est à l’origine de la bibliothèque municipale d’Aix (Bibliothèque Méjanes).



    Le Marquis de Méjanes mourut à Paris le 5 Octobre 1786, sans postérité, son fils Joseph Marie Marc-Antoine de Piquet  étant décédé par accident le 4 août 1760, à l’âge de 6 mois et demi.
     Dès la mort de son ami, Mgr de Boisgelin avait fait exécuter un masque mortuaire par Houdon qui s’en servit pour réaliser le buste en marbre du marquis, qui devait être placé dans la bibliothèque.

AD

GENEALOGIE

arbre


busteLa Bibliothèque Méjanes :

La Bibliothèque Méjanes est la bibliothèque municipale classée d’Aix en Provence.

   Après avoir été dispersée entre plusieurs demeures, la collection du Marquis de Méjanes fut solennellement ouverte au public le 16 novembre 1810 dans les salles de l’Hötel de Ville d’Aix en Provence où elle allait rester jusqu’en 1989.

   Le premier bibliothécaire fut Jacques Gibelin qui protégea la bibliothèque pendant la Révolution.
    Les enrichissements ont été surtout le fait de donations et de legs durant tout le XIX° siècle et XX° siècle.

   Le contenu des fonds de la Bibliothèque Méjanes est fortement marqué par la personnalité du fondateur : la collection du marquis représente en effet près de 250.000 unités bibliographiques, si l’on compte les innombrables pièces reliées par sujets. Près de 180.000  sont des pamphlets, factums, mazarinades, se rapportant au temps de la Ligue et de la Fronde.

   La bibliothèque reflète les préoccupations encyclopédiques d’un homme des Lumières.

En 1989, la Bibliothèque Méjanes fut transférée dans l’ancienne Manufacture  des allumettes qui devint quatre ans plus tard Cité du Livre.










Sources : Archives départementales des Bouches du Rhône – Bibliothèque Méjanes
Panneau réalisé par Jacques CARDON


Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13


poster



Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence

Retour à l'accueil




Poster de l'exposition




Retour haut de page