plaqueAntoine MERINDOL

 (1570 - 1624)


 

Médecin du Roi, Professeur à l'Université d'Aix 


arbre



   








    Antoine Mérindol est né à Aix, rue des Trabaux, le 20 octobre 1570.
  Médecin célèbre, Louis XIII l’avait choisi pour son médecin ordinaire en 1616.


   Il avait publié en 1600 un traité sur les eaux thermales d’Aix, et notamment celui intitulé « Apologie pour les Bains d’Aix ». Il défendait son opinion : il affirmait la supériorité de la source dite de l’Observance sur celle des Bagniers, contre celle du sieur Castelmont, qualifié de chymiste, qui soutenait le contraire.
La Cité du Livre possède un exemplaire numérisé de ce document ainsi que plusieurs de ses traités rédigés en latin. Ses œuvres ont été publiées par son fils Jean Mérindol.


livre  

     Il était premier professeur royal de médecine à l’Université d’Aix.  Dans son « Histoire de la ville d’Aix », Jean Scholastique Pitton, fait d'ailleurs l’éloge d’Antoine Mérindol.  
   Antoine Mérindol est mort à Aix, le 26 décembre 1624.






 Extrait du Livre Sixième , p. 609 :  "Histoire de la Ville d’Aix - Capitale de la Provence "
de Jean Scholastique Pitton -  Imprimé à Aix par Charles David en 1666




   




saignée
dents




RUE MERINDOL


    Par délibération du 9 mai 1894, le nom de MERINDOL a été donné à la Rue Saint Sébastien – plus anciennement, et jusqu’en 1618, c’était la Rue Baussenque ou Rue des Baux, parce que les maisons qui la bordaient au 14ème siècle appartenaient à Gilles des Baux, seigneur de Marignane (Bouyala d’Arnaud – Evocation du vieil Aix).
extrait livre    Il est quelquefois délicat de définir quel personnage la commission municipale a voulu honorer en donnant son nom à une rue de notre ville, c’est plus particulièrement vrai pour la délibération du 9 mai 1894, les élus ayant opté pour remplacer des noms de rues à évocation religieuse par ceux de personnages illustres locaux.
Si nous nous référons à M. Roux Alphéran « Les Rues d’Aix », nous apprenons qu’Antoine Mérindol, Médecin du Roi (Louis XIII) était né à Aix, le 20 octobre 1570 à la rue des Trabaux. Par M. Bouyala d’Arnaud « Evocation du Vieil Aix en Provence », nous savons que la  Rue des Trabaux se situait dans le bas de la Rue du Bon Pasteur, vers les Thermes. La Rue Mérindol relie la Place des Fontêtes au bas de la Rue du Bon Pasteur.  A défaut de précision sur la motivation du remplacement du nom de Saint Sébastien par celui de Mérindol on peut penser que ce changement a été fait pour honorer précisément Antoine Mérindol et non un quelconque autre porteur de ce patronyme.










Sources : Archives Départementales dépôt d'Aix - Archives Communales d'Aix - Cité du Livre La Méjanes - Bibliothèque de Gardanne
Ouvrages consultés : Les Rues d'Aix de Roux Alphéran - Evocation du Vieil Aix de Bouyala d'Arnaud - Histoire de la Ville d'Aix (1666) de J.S. Pitton - Apologie des Bains d'Aix (1600) d'A. Mérindol - Les outils du corps d'André Velter et Larie-Josée Lamothe
Réalisation du panneau : Huguette GARRIDO

Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13


poster


Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence


Retour à l'accueil





Panneau de l'exposition




      

retour haut de page