plaqueFamille PAPASSAUDI  

à Aix entre 1520 et 1630 




Les archives concernant la famille de Papassaudi sont assez brèves et rares mais des actes de mariage sous forme de contrat ainsi qu’un testament et divers actes de délibérations officielles enregistrés par le Conseil de la Communauté d’Aix permettent de reconstituer sommairement l’histoire de cette famille aixoise.

dénomination La famille Papassaudi s’était installée et avait fait construire une belle et grande maison qui avait son entrée Rue de la Miséricorde (actuellement rue Clémenceau)  dont une grande partie a été démembrée,  et faisait face à la Place Se Honoré.

D’après Roux-Alphéran on y voyait encore lorsqu’il a écrit son livre « Les Rues d’Aix », il y a maintenant 150 ans, dans un vestibule de cette maison, les armes des Papassaudi sculptées sur une pierre de quelques pieds carrés....

arbre

Honnorat Papassaudi, originaire de SOSPEL, s’est installé en Provence vers 1520 il a fondé une famille par son mariage le 20 août 1528 avec Cathalan Catherine et se présente comme un bourgeois.
On lui connaît un fils : Jehan que l’on qualifie d’écuyer (titre porté par les gentilshommes), qui a été Consul de notre ville.


Jehan a contracté mariage avec Daumasse Anne et on ne leur connaît qu’une fille Honnorade née entre 1570 et 1575. Honnorade a épousé Gaspard de Sabran, Baron d’Ansouis  (contrat de mariage du 22.09.1592 passé par devant M° Barthélemy Maurel - Notaire à Aix).

blason Il était le fils de Honoré de Sabran et de Marguerite de Forbin.
Gaspard de Sabran était en 1604, viguier (Chef de la Police) de la communauté d’Aix.
Le couple n’aura pas d’enfant.





chateauHonorade de Papasssaudi
, veuve de Gaspard de Sabran, rédige le 5 avril 1616 un testament par lequel elle lègue une somme de 12 000 livres pour l’édification  d’un couvent de religion austère, dans l’église duquel sera bâtie une chapelle où on déposera son corps. Elle fait aussi des legs de moindre importance au chapitre de St Sauveur, aux révérends Pères des Prêcheurs, des Augustins, des Observantins, des Cordeliers, des Carmes et des Jésuites.
Elle désigne comme son héritier universel : Jean Bousquier  bourgeois de la ville d’Aix.
Son testament est enregistré chez M° Gazel, notaire le 24 juillet 1627.
L’exécution des volontés de la défunte est difficilement réalisable : les sommes léguées ne permettant pas la construction d’une chartreuse.
Un procès qui durera sept ans s’en suit entre les différentes communautés. Une entente intervient en 1634. Les pères Chartreux donnent leur ancienne église, ils feront construire une tombe pour y transporter les « restes » de la Dame de Papassaudi (voir détail sur transcription des termes du testament).

On ne connaît pas la date exacte du décès d’Honnorade de Papassaudi, mais on peut le situer autour de 1627, le patronyme n’a plus été porté par des aixois, pourtant le nom de Papassaudi est resté attaché à cette rue.   

testament

detail testament
signature


poster




Sources :

- Archives Départementales 13 (dépôt d’Aix - Registres des Notaires
- Archives Communales - Bibliothèque Méjanes
- Internet

Réalisation du panneau : Pierre Comte

Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13



Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence

Retour à l'accueil


Panneau de l'exposition



Retour haut de page