plaquesFrançois Ambroise Thomas ROUX ALPHERAN (1776-1856) 




Secrétaire Général de la Mairie, Greffier royal, Historien d’Aix en Provence



portrait




 
 
 
 
 
Né à Aix en Provence le 29 Décembre 1776, il est le descendant de deux vieilles familles, qui avaient joué un rôle assez important dans l’histoire provençale.

   Après avoir fait d’excellentes études au collège Bourbon dans sa ville natale, il suivit les cours de la Faculté de Droit d’Aix et se fit inscrire au barreau local. Mais affligé d’une incurable timidité, il constata bientôt qu’il n’avait aucune chance de réussir dans cette carrière et se résigna volontiers à entrer dans l’Administration.

   Secrétaire Général de la Mairie d’Aix (1807-1815) il fut, grâce aux députés Lagoy et de Beausset, nommé au second retour de Louis XVIII, greffier en chef de la Cour royale de la même ville, et conserva ses fonctions jusqu’en août 1830.  Après l’avènement de Louis Philippe, il renonça à ses fonctions et  abandonna en même temps son siège au Conseil Municipal occupé depuis 1821. Il se consacra alors de façon exclusive à des études sur l’histoire de la vieille capitale, qu’il avait déjà abordée en réunissant  des documents nombreux et importants au cours de sa vie publique.

   Membre de l’Académie d’Aix de 1808 à 1830 et de 1840 à sa mort, il fit encore partie (1841) de Commission d’Archéologie et présida en 1851 celle qui essaya vainement de rétablir les Jeux de la Fête Dieu inventés par le Roi René.

AN  
 
 
 
Il a légué à la Bibliothèque Méjanes ses cartes héraldiques  et géographiques, sa collection de portraits provençaux, ses manuscrits et ses recueils de pièces, d’affiches, etc ; toutes relatives à l’Histoire d’Aix .

Roux Alphéran n’obtint de son vivant aucune récompense officielle, mais après sa mort, le 8 Février 1858, son nom fut donné à la rue Longue Saint-Jean qu’il avait habitée.

GENEALOGIE

arbre

blason La famille est de vieille souche aixoise et accéda au rang des notables dès le début du 16° siècle, lorsque Antoine Alphéran fut reçu notaire en 1524.

François Alphéran, petit fils d’Antoine, fut élu consul de la ville d’Aix et son fils Claude obtint des lettres d’anoblissement en 1724.

La ligne masculine de la famille s’éteignit en 1870, à la mort de Jean-Baptiste- Paul d’Alphéran de Bussan, fils de Paul d’Alphéran de Bussan et arrière petit fils de Claude, mort sans postérité. Deux sœurs de Jean-Baptiste, Henriette et Alexandrine, épousèrent respectivement Alphonse-Louis de Sébastiani et Joseph Ferry du Plantier.
chateau
    Françoise Gabrielle Roux, cousine de Jean-Baptiste-Paul d’Alphéran, fille de François Ambroise Thomas Roux, fut autorisée, par ordonnance royale du 20 Septembre 1814, à joindre le nom d’Alphéran au sien. Elle épousa Adolphe Marie Gautier de La Lauzière.

   Ce n’est qu’à l’âge de 39 ans que François Ambroise Thomas prit le nom de ROUX ALPHERAN.


AM
Vous remarquerez sur les actes de naissance et de mariage la mention marginale, en vertu d'une ordonnance royale du 20 septembre 1814 et d'un jugement du Tribunal Civil d'Aix du 13 Novembre 1815, enregistré à la Mairie d'Aix le 30 Novembre 1815 -  le nom ALPHERAN a été ajouté après le nom de ROUX sur tous les actes d'état civil . Le patronyme devient donc : ROUX - ALPHERAN.
AD

Sources :
Archives départementales des Bouches du Rhône – Bibliothèque Méjanes Aix en Provence

Panneau réalisé par Jacques Cardon

posterActivités de l'antenne aixoise de l'AG.13




Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence

Retour à l'accueil



PANNEAU  DE L'EXPOSITION



Retour haut de page