plaqueAdolphe THIERS  (1797 - 1877) 

Historien, Député d'Aix, 1er Président de la III° République





portrait
   Marie Joseph Louis Adolphe THIERS est né à Marseille le 26 Germinal de l’An V (15 avril 1797) fils de Pierre Louis Marie et de Marie Madeleine Amic.

AN   
arbre   Il est avocat après des études de droit à la faculté d’Aix. Condisciple et ami de François Auguste Mignet, ensemble, en 1821 ils « monteront » s’installer à Paris. Leur amitié durera toute leur vie. Adolphe Thiers écrit dans le journal « Le Constitutionnel » et fondera avec Mignet le journal « Le National ». Il s’oppose au régime monarchique, il défend la thèse d’une monarchie parlementaire à l’anglaise et contribuera à l’établissement de la Monarchie de Juillet. C’est en 1830 qu’il est élu député d’Aix.

   Il participe au gouvernement de Louis-Philippe, il sera successivement nommé : Sous-secrétaire d’Etat aux Finances (1830-31) avant d’être Ministre de l’Intérieur du Commerce et des Travaux Publics (1832-1836) Président du Conseil et Ministre des Affaires Etrangères (1836-40). En 1840, il se retire du gouvernement devant Guizot. En 1848, il ne peut sauver Louis Philippe. Il devient républicain et soutient la candidature de Louis-Napoléon Bonaparte à la présidence de la II° République mais il dénonce le coup d’état de ce dernier et en 1851 il s’exile en Suisse.

   Il revient en France en 1852 et se fait le défenseur des libertés. Il négociera le traité de paix avec Bismarck après la défaite des armées françaises au lendemain de Sedan. Nommé chef du pouvoir exécutif en février 1871, il conclut le traité de Francfort en mai 1871. Il s’installe à Versailles avec le Parlement et fait face à l’insurrection de la Commune.

écritsDevenu 1er Président de la III° République en Août 1871, il sera renversé en mai 1873 et retourne à la vie civile mais restera chef de l’opposition républicaine.

Il était décoré de la Grand Croix de la légion d’Honneur.

Il est décédé le 30 septembre 1877 à Saint Germain en Lay. Son tombeau est au cimetière du Père Lachaise à Paris.


THIERS et l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers

C’est à Adolphe Thiers alors député d’Aix que l’on doit  la création de cette école dans notre ville en 1843.

Histoire des Bâtiments :

   En 1640 la ville d’Aix décide la création d’un hôpital de la Charité sur l’emplacement d’un ancien monastère royal. Pendant la Révolution ce sera un hôpital militaire. Napoléon 1er y rétablit un hospice départemental pour sans abri. Sous la Restauration ils seront restitués à des religieux qui seront chassés en 1828, les bâtiments seront délibérationalors transformés en caserne.

   Le 28 août 1837 la commission administrative des Hospices de la Charité offre à l’état les terres et les bâtiments de l’hôpital. Le 24 octobre 1841, l’acte de cession est signé pour l’établissement d’une école d’Arts et Métiers. Les travaux commenceront le 1er juillet 1843 et la première promotion intégrera l’école le 2 octobre 1843. L’école dispensait en une scolarité de 3 ans les connaissances théoriques et pratiquent nécessaires aux professions industrielles.

Parmi les éléments architecturaux on peut citer :
    * l’amphithéâtre en forme de rotonde,
    * le hall d’atelier avec charpente métallique et verrière dans le style Baltard,
    * la cheminée d’usine,
    * le beffroi avec charpente métallique et briques en remplacement du clocher de la chapelle.

statueA début du 20ème siècle l’école sera électrifiée, des améliorations et des aménagements rendus nécessaires en fonction de l’évolution de l’enseignement des nouvelles techniques se sont succédés jusqu’à aujourd’hui.

   Une statue d’Adolphe Thiers qui se trouvait dans le parc du Château de Versailles a été récupérée par la ville d’Aix lors de la rénovation du château, et c’est pour rendre hommage à Thiers qui a obtenu du gouvernement que la troisième école d’Arts et Métiers soit installée à Aix, dont il était le député, que sa statue a été placée dans la cour d’honneur.


Sources : Archives Départementales 13 - Archives Communales - Aix et Marseille
Usuels - Encyclopédie Larousse - Généanet - Génealogie Thiers par André Laporte
Recherches : Jacqueline André et Mireille Mouttet - Réalisation du panneau Jacqueline André -  AG.13 - JDP 2007


Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13

Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence

Retour à l'accueil



Poster de l'exposition

poster

Retour haut de page