plaqueJoseph PITTON de CADENET Seigneur de TOURNEFORT 

(1656 - 1708)



Médecin, Botaniste


    

portrait

Né à Aix, rue de l’Ecole, Joseph PITTON de TOURNEFORT fut baptisé le 3 juin 1656 à la Paroisse Saint-Sauveur.
      
AN

arbre
Il fit ses études chez les Jésuites du Collège Royal Bourbon. Excellent en langues anciennes et histoire du monde antique, ce sont les sciences qui avaient sa préférence,

pitton Un personnage déjà éminent de la famille PITTON  eut certainement de l'influence sur le jeune Joseph, c'est Jean Scholastique PITTON, docteur en médecine et historien de la ville d'Aix  (1621-1689)  qu'il appelait  "mon oncle"  dans ses lettres.
En fait, il s'agissait d'un cousin germain de Pierre PITTON, le père de Joseph.

Entré au Séminaire selon le désir de son père, il le quitta au décès de ce dernier (en 1677) et décida de se consacrer à la Botanique.En compagnie de Pierre Garidel et du R.P.Plumier, il parcourut la Provence, le Dauphiné et la Savoie. avant de s’inscrire à Montpellier (1679) où il suivit des cours de botanique, de chimie, d'anatomie et herborisa dans les Pyrénées, le Languedoc, l'Espagne.

En 1683, il fut nommé démonstrateur, à Paris, au Jardin Royal des plantes sous les ordres de Guy Fagon, surintendant du Jardin, puis professeur de botanique et de médecine.







Une nouvelle méthode de classification

Tournefort eut l'idée, basée sur l'observation puis la comparaison, de classer les végétaux selon deux critères principaux : la forme de leur fleur et la forme de leur fruit,  et en les regroupant, grâce à leurs similitudes, selon leur genre et leur espèce, et publia en 1694 « Eléments de Botanique ou Méthode pour connaître les plantes » (trois volumes). Cette méthode avait l'avantage d'être naturelle et fut saluée par Linné. Par la suite, elle s'avéra insuffisante.
       
botaniqueEn botanique, Tourn,  est l'abréviation officielle pour Tournefort.


Le voyage du Levant

En 1699, M. de Tournefort reçut du Roi Louis XIV l'ordre de se rendre en Orient avec pour mission d'étudier les ressources naturelles de l'empire ottoman.

Accompagné d'un médecin allemand, Andréas Gundelsheimer, et d'un peintre habile Claude Aubriet, Tournefort partit de Paris le 9 mars 1700, se rendit jusqu'aux frontières de la Perse, visita la Grèce, la Turquie, l'Arménie,  la Géorgie, et débarqua à  Marseille le 3 juin 1702, renonçant à parcourir l'Egypte à cause d'une épidémie de peste. 
 
Pendant ces deux années, Tournefort rendit compte régulièrement par ses lettres au Comte de Pontchartrain de tous les détails de son voyage, décrivant la flore et la faune des régions traversées, la géographie mais aussi le climat, l'architecture, sans oublier les coutumes des habitants, leur alimentation, et même leurs vêtements, croquis à l'appui.

Il ramena 1356 espèces nouvelles de plantes qu'il répertoria selon la méthode de classification qu'il avait mise au point, et en 1703 publia le "Corrollarium Institutionum Rei Herbarie" décrivant les plantes rapportées de cette expédition.
    
levantCe récit extraordinaire fut publié en partie avant la mort de Tournefort en 1708, sous le nom "Relation d'un Voyage du Levant fait par ordre du Roi" et en 1717  eut lieu l'édition posthume des deux tomes,  avec en préface son Eloge, écrit par Fontenelle.

herbes Tournefort mourut le 28 décembre 1708 à Paris, quelques mois après avoir été renversé par une charrette, rue Copeau (actuellement rue de Lacépède, 5ème).


           
Sources :  AD Aix, Bibliothèque Méjanes à Aix, Bibliothèque Nationale (Internet: site "Gallica") CDRom AG13
Ouvrage : "Défricheurs d'Inconnu" de A. Bailly
Réalisation : Michèle RENOUX - AG13 Antenne d'Aix - 2007       

Activités de l'antenne aixoise de l'AG.13

















Poster



 Retour à la liste alphabétique

Vers le plan d'Aix en Provence

Retour à l'accueil





Panneau de l'exposition


      



retour haut de page